Qui s’assemblent … se retrouveront

Qui a peur de l’éclaboussure peut aller s’rhabiller.
Elle ne sera pas là au moment où mon pied
dans le miroir, bien claqué, fera jaillir la pluie
bien colorée de boue.
Hélas! c’est pourtant la seule fois où l’on peut voir
des geysers en pleine route bitumée.
On peut aussi recommencer si l’on a pas bien vu
ou si l’on est mécontent du résultat, ou encore
pour apprécier au ralenti le voltige de la goutte,
sa prouesse technique qui lui permet de venir s’écraser,
avec l’impact qu’on lui connaît, sur le tissu bien propre
et repassé, blanc de préférence, et former ainsi la tache
tant espérée.
Si c’est raté, ça dégouline en rab!