Dedans

And now …
en position, les bras le long du corps,
elle entend le son des contorsions.
Se dessinent des signes, comprenez des signaux balancés,
qu’elle va devoir agencer direct dans le flot.

Hé!
bouger en silence
bouillir and go
avec en tête le même air en dépôt.

 

A huis clos sur la place,
intimement,
s’ouvre aux espaces,
regarde devant.

Concentration en surface,
enfouie dedans,
toute seule s’enlace
et puis s’élance au vent.

Se bouscule et déplace
de lents et longs mouvements,
découpe l’espace
en battements.

La tête, les bras, les jambes, les gestes
sont des rubans,
autodidactes,
évidemment.

Rechigne encore un peu sur le laps
entre deux déhanchements.
Ne pas penser au strass.
Aller au fond du temps.

 

Comment on arrive à être gracieux
passer ses bras dans le vide des contours.

 

Se dit souvent si j’étais lasse,
je prendrais le temps.
Pense au sur place
comme dénouement.

Elle se pâme, se paume hélas,
aussi, souvent.
Les étourdissements menacent
en remplacement.

Alors elle donne à ses pas la grâce
d’un nouvel élan.
Enchaîne les gestes
lestement.

 

Comment on arrive à être gracieux
passer ses bras dans le vide des contours.
elle en a laissé passer beaucoup

Comment on arrive à être gracieux
passer ses bras dans le vide des contours.
s’en fout complètement, elle ne veut pas tout

Comment on arrive à être gracieux
passer ses bras dans le vide des contours.
avec en tête  un signe qui déjà mène sa danse en dedans