Apparaître et Disparaître

C’est le retour de la vieille lande
et de l’enivrement de ses éruptions fortuites,
du flash à l’enracinement;
avec elles, le gel des sens, le clouage sur place.

Le calme complet s’essaye
dans l’une de ses plus
majestueuses postures.
Rien ne bouge, rien ne sonne.

Mais non sans mal!
Ses adversaires sont là en nombre,
dissimulés, bien cachés;
certains même
sûrement invisibles.
Alors, si on s’y connaît un peu
on aperçoit des taches,
des images qui se figent
à mi hauteur.
Un boomerang vient faire
un signe à l’écran
bien qu’il n’y ait absolument pas
de rétroprojecteur.
Un épouvantail improvise
et se joue des spectateurs
fantômes.
Quand, tout s’efface.

C’est le désert humain.
C’est le désert de ta chambre.
C’est le désert dans ta chambre.
Entre, et puis s’en va.
Y était. N’y est plus.
Tu le vois. Tu ne le verras plus.

Apparaître et Disparaître sont les deux vérités
qui ne nous lâchent pas d’une semelle,
même dans l’ombre de nos projections.
Apparaître et Disparaître sont
les deux seules vérités qu’il existe.